C'était il y a exactement 1 an, alors que Megaupload était au sommet de sa gloire, le FBI coupa tous les tuyaux et les ennuis suivirent pour Kim Dotcom, son fondateur. Après une bonne année de déboires judiciaires et la promesse qu'un jour le successeur de Megaupload viendra (on avait même un moment entendu parler d'un site de musique appelé MegaBox), voici qu'apparait enfin "Mega", le site de stockage et de partage de fichiers.

Pour présenter un peu plus le site, il faut déjà remettre les pendules à l'heure. Mega n'est pas comme Megaupload, il ressemble plus à un Dropbox, Skydrive ou autres concurrents... Avec la possibilité de créer un compte gratuit disposant de 50 Go d'espace pour stocker tous genres de fichiers et ce, de manière sécurisé et chiffré. Mais pour les plus gourmands, le site propose également 3 abonnements payants :

  • Pro I : 500 Go d'espace, 1 To de bande passante pour 9.99€/mois ou 99.99€/an
  • Pro II : 2 To d'espace, 4 To de bande passante pour 19.99€/mois ou 199.99€/an
  • Pro III : 4 To d'espace, 8 To de bande passante pour 29.99€/mois ou 299.99€/an

:site: Jeter un œil sur Mega

Bonus : Pour ceux qui veulent avoir des renseignements très précis sur le fonctionnement de Mega, PC INpact a réalisé un dossier assez sympathique :

Avec MEGA, Kim Dotcom joue gros. Il a en effet multiplié les annonces, les promesses et les provocations ces derniers mois, notamment via son compte Twitter. Alors que le site sera dévoilé demain, et ouvert à tous, nous avons pu accéder au service de stockage attendu comme le messie par tant d'internautes. L'occasion de voir s'il tient ses promesses ou non. Voici notre compte-rendu au sein d'un dossier complet.

:site: Dossier de présentation de Mega par PC INpact

Oracle publie ce soir une nouvelle mise à jour (update 11) de Java 7 après la détection d'une faille de sécurité affectant les update 9 et 10. Une faille qui est déjà exploitée par des hackers via des pages spécialement conçue.

Pour rappel, un rapport avait été publié par le CERTA au milieu de la semaine concernant son fonctionnement et l'ANSSI avait préconisé de désactiver le logiciel afin d'être en sécurité.

Voici les notes de version (en anglais):

Reminder
If you have disabled Java in the Java Control Panel, you will need to manually re-enable it after installing this release. You can find the check box in the Security tab of the Java Control Panel. If you have previously disabled Java Plugin in the browser, you will need to manually re-enable it after installing this release. In Firefox, you can do this in the Add Ons -> Plugin screen. In Internet Explorer, this functionality is located in Tools -> Manage Add-ons.

Bug Fixes

In addition, the following change has been made:

Default Security Level Setting Changed to High

  • The default security level for Java applets and web start applications has been increased from "Medium" to "High". This affects the conditions under which unsigned (sandboxed) Java web applications can run. Previously, as long as you had the latest secure Java release installed applets and web start applications would continue to run as always. With the "High" setting the user is always warned before any unsigned application is run to prevent silent exploitation.

:dl: Télécharger Java Runtime Environment 7 Update 11 (navigateurs 32 bits)
:dl: Télécharger Java Runtime Environment 7 Update 11 (navigateurs 64 bits)

Et voici une nouvelle version du navigateur-qu'on-ne-présente-plus et qui nous arrive en version 18.0 après avoir passé 7 semaines en gestation (Noël et nouvel an oblige). Au sommaire, des nouveautés pour les développeurs, un meilleur visuel pour nos amis amoureux des pommes et quelques corrections.

Voici le changelog de cette version :

  • Nouveau : Support de la haute résolution Retina sur OS X 10.7 et supérieurs
  • Nouveau : Support préliminaire de WebRTC
  • Modification : Meilleure qualité d'image avec le nouvel algorithme de mise à l'échelle HTML
  • Modification : Amélioration des performances lors d'un changement d'onglet
  • Développeur : Implémentation de CSS3 Flexbox
  • Développeur : Support de la nouvelle propriété DOM window.devicePixelRatio
  • Développeur : Ajout de la prévisualisation en temps réel du DOM Tree dans les outils d'inspection (voir capture)
  • Développeur : Ajout du support de @supports
  • Développeur : Amélioration du temps de démarrage via la gestion intelligente des certificats des extensions signées
  • HTML5 : Implémentation du support des W3C touch events, prenant la place des MozTouch events
  • Correction : Désactivation du contenu non-sécurisé lors des chargements de pages HTTPS (voir 62178)

:dl: Télécharger Mozilla Firefox 18.0.2 (Français)

[MAJ] Après clarification d'un membre du staff d'Adobe, il semblerait que le but premier n'était pas d'offrir Adobe CS2 au grand public. Il était destiné aux possesseurs de la suite qui souhaitent le réinstaller car, Adobe ayant fermé les vannes des serveurs d'activation, les logiciels originaux ne pouvaient plus s'activer.

Ainsi même si les liens sont fournis gratuitement et que les clés d'installation le sont également, au point de vue légal, le grand public n'a le droit d'installer que si ils ont les originaux !

Adobe, grande société éditrice de grands logiciels de création à vocation professionnelle n'a pas oublié Noël... car oui, c'est en ce jour de Noël (orthodoxe) que la firme fait un cadeau à son grand public. En effet, Adobe Creative Suite 2 (CS2) est passé du payant... au gratuit et est mis à disposition de tout le monde.

Vous aviez toujours été intéressé par Photoshop (logiciel de création d'image), Premiere (logiciel de montage vidéo) ou encore inDesign (logiciel de PAO) ? Et bien vous pouvez maintenant télécharger légalement ces logiciels afin laisser libre court à votre imagination (qu'elle soit débordante ou non).

La Creative Suite 2 (CS2) date de 2005 (l'actuelle est la CS6) et est disponible pour Windows et Mac. Mais attention ! Si la version Windows ne devrait pas rencontrer trop de problèmes à l'installation, la ordinateurs de la pomme ont quelques soucis à se faire car pour en profiter, il faut encore avoir Rosetta (la couche permettant d'exécuter des logiciels PowerPC) installé, ce qui n'est pas le cas de MacOS X 10.7 (Lion) ni d'OSX 10.8 (Moutain Lion).

Pour pouvoir télécharger ces logiciels, il faut se rendre sur la page dédiée muni de vos identifiants de mot de passe de compte Adobe.

Néanmoins, vu que le site d'Adobe est actuellement surchargé (une suite qui coutait jusqu'à 3000 € et gratuite aujourd'hui.. c'est normal), je vous laisse la liste des liens de téléchargement des logiciels en français ci-dessous (avec les numéros de série) :
Lire la suite de

C'était avec un étrange compte à rebours disposé sur son site internet que a société Canonical annonçait l'arrivée d'une nouveauté concernant son OS : Ubuntu.

Cependant, ce n'est en aucun cas la déclinaison bureau qui allait en profiter car hier a été dévoilé un nouvel OS dans le monde de la téléphonie mobile : Ubuntu Mobile.

Ubuntu Mobile est basé, à l'instar d'Android, sur Linux et a la particularité de concentrer la plupart de ses fonctions sur les rebords de l'écran. Par exemple, si on laisse glisser son doigt du rebord gauche vers la droite, on accède instantanément a sa liste d'applications favorites sans avoir à déverrouiller le smartphone. De même, pour accéder aux paramètres du téléphone, on laisse glisser son doigt depuis l’icône "paramètres" situé en haut à droite vers le bas.

Mark Shuttleworth a d'ailleurs fait une petite keynote en vidéo pour présenter son OS Mobile (à partir de 6:36) qui sera disponible dans les semaines à venir :

Voilà, on y est ! 2012 vient de se terminer et tout le monde se bisoute, se galoche pour fêter l'arrivée de la nouvelle année 2013...

Champagne/Crémant (ou autres boissons/mélanges préférées) dans une main et cotillons dans l'autre, il est également temps pour moi de vous souhaiter (de façon internationale parce qu'il n'y a pas que des francophones qui passent sur le site [coucou les bots spammeurs 🙂 ]) :

Alors biensûr, il faut toujours rappeler à tout le monde que l'alcool ça se consomme modérément et que les pétards, une fois allumés, se lancent au sol (et pas sur les personnes/voitures) et qu'au final si jamais vous avez mal au crâne ou aux doigts le lendemain, il ne faudra pas accuser les pétards/boissons... c'est que vous avez mal fait certaines choses 🙂

Bref... les chiffres :

2012 a également eu un effet "crise" pour n1fo.fr, il y eu un peu plus de 58 200 visites par 48 700 visiteurs uniques (en baisse de presque 50% par rapport à 2011) et parmi ces derniers 48.68% (-0.10%) sont venus avec Firefox, 72.72% (+7%) étaient sur Windows 7 et 17.66% (+5%) ont lu le site sur un écran Full HD (1920*1080)

On verra pour 2013... 🙂