Et voilà, le moment tant attendu est arrivé, la CNIL a donné son feu vert à l'HADOPI qui permettra à la société qui collecte les IPs (TMG) de constituer le listing des personnes ayant piraté la propriété intellectuelle.

C'est le site PCINpact qui a annoncé cette nouvelle à l'instant, quelle soit bonne ou mauvais (tout dépend du point de vue où l'on se place), mais ce qui est fait est fait. Néanmoins, comme le prévoit la méthodologie de la collecte des IPs, ce ne seront uniquement que les réseau P2P qui seront surveillés (eMule, eDonkey, Bittorent, etc...).

D'ailleurs, avant même la décision de la CNIL, le FAI Orange a mis en ligne ce matin un logiciel de sécurisation de la connexion à internet qui permet de se prémunir d'une mauvaise expérience avec l'HADOPI, mais ce logiciel est disponible sous condition, les voici :

  1. Le logiciel est payant, il coûte 2€/mois, il est disponible que pour Windows à partir de XP.
  2. Le logiciel à télécharger pèse 1 Mo, mais en occupe 2.46 Mo sur le disque dur (en version 1.0.0.0) et jusqu'à 500 Mo pour les logs.
  3. Le logiciel télécharge une liste de client P2P à bloquer chez Orange et bloque leur utilisation. Si un logiciel n'est pas présent dans cette liste vous pourrez continuer à l'utiliser car...
  4. ... le logiciel ne bloque aucunement les protocoles P2P.
  5. Si par hasard, vous vous faites tout de même attraper, Orange n'est aucunement responsable des mauvaises infos que pourrait contenir ce logiciel.

SI le service de blocage du téléchargement illégal par Orange vous intéresse, vous pourrez y souscrire ici (l'aide est par là).

Les utilisateurs de Linux et MacOS X n'auront aucun moyen de se prémunir contre une éventuelle poursuite de la part de l'HADOPI.