A l'instar de Mozilla Firefox et Google Chrome, Apple a ajouté la gestion des extensions à son navigateur internet maison, Safari 5.0, mais pour des raisons de manque de galerie et donc d'offres, cette fonction a été purement désactivée ! Mais il est toujours possible de l'activer... et assez facilement.

Pour ce faire, voici les étapes nécéssaire à l'activation des extensions :

  1. Sur Windows, cliquez sur le bouton des réglages généraux (roue dentée) et choisissez Afficher la barre de menu
  2. Sur Windows/Mac, dirigez vous vers le menu Edition > Préférences
  3. Sur la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur le bouton Avancées, et cochez Afficher le menu Développement dans la barre des menus et fermez la fenêtre
  4. Sur la fenêtre principale de Safari, cliquez sur le menu Développement puis choisissez Activer les Extensions

Ainsi, les extensions seront activés, vous pourrez les consulter dans les Préférences du logiciel dans l'onglet Extensions.

Mais comme précisé plus haut, aucune extension "officielle" n'est disponible à l'heure actuelle. Cependant, un site en recense déjà quelques-unes compatible avec la dernière version du navigateur.

:site: Source : C.Net

Pour un navigateur né en Septembre 2008, on peut dire qu'il avance vite le bougre ! Car le bébé de la maison Google vient de sortir aujourd'hui sa version 4.0 uniquement disponible sous Windows pour l'instant. Les versions Mac et Linux suivront un peu plus tard...

Alors ? Quoi de neuf ? Google Chrome arrive en version 4.0 avec une nouveauté majeure : Les extensions ! Oui, maintenant Chrome peut officiellement concurrencer Firefox sur ce point là car le site dédié à ceux-ci en héberge plus de 1500 ! De l'AdBlock à IE Tab en passant par une extension pouvant convertir Chrome en un lecteur de flux RSS, les fanas de ces petits gadgets pourront s'en donner à coeur-joie ! Mais attention ! Contrairement à Firefox, les extensions fonctionnent dans leur propre processus ! Si cela permet d'empêcher le plantage du navigateur, cela ne permet pas d'empêcher la forte augmentation de l'utilisation de la mémoire vive par ceux-ci pouvant atteindre les 100Mo suivant le nombre d'extensions installés rien qu'au démarrage du navigateur !

Autre nouveauté de cette version, la synchronisation. Là aussi, Chrome se met à la page et rattrape Opera et Firefox (grâce à son extensions Weave) et permet de sauvegarder sur un serveur distant ses favoris afin de les retrouver sur n'importe quel ordinateur utilisant le navigateur.

Google Chrome s'améliore également sous la capot avec le support des principales fonctions d'HTML5 : LocalStorage, Websockets et DataBase API

:dl: Télécharger Google Chrome 4.0.249.78 pour Windows

Qu'est-ce qu'il manquait à Google Chrome pour se frotter à Firefox ? Les extensions biensûr ! Ainsi depuis la version 3 du navigateur, il est possible d'installer des extensions pour avoir des fonctions supplémentaires ou des infos comme la météo ou les flux RSS. Mais il manquait toujours une chose, le site qui les centralise tous.

C'est ainsi que Google comble un manque en lançant le site Google Chrome Extensions disponible à l'adresse http://chrome.google.com/extensions avec un catalogue de déjà plus de 300 extensions en tout genres. Ainsi, comme le disent les développeurs du navigateur, un nouveau sport est né. En effet, les fans du navigateur pourront se placer sur la catégorie "Most Recent" et appuyer sur la touche F5 pour voir arriver de nouvelles extensions.

Le site étant en bêta (une de plus), Google améliorera au fur et à mesure les fonctions et le design de la page qui pour l'instant est visuellement très légère.

:site: Visite le site des extensions pour Google Chrome