On doit la trouvaille de la faille au site WinRumours.com et notamment à un de ses lecteurs Khaled Salameh qui a débusqué une attaque de type déni de service par SMS. En effet, le fait d'envoyer un certain message qu'il soit par SMS, Messenger ou Facebook (Windows Phone regroupe ces trois moyens de communication dans un seul endroit) peut tout simplement faire planter le téléphone.

Après un redémarrage intempestif du téléphone, l'utilisateur se retrouve dans l'incapacité d'accéder au hub social (messagerie) et renvoi directement sur l'écran d'accueil (Le "HSON" du titre est une modification personnelle du fameux BSOD qui veut dire "Home Screen Or Nothing" : "L'écran d'accueil ou rien !" 😉 )

Le créateur du site (Tom Warren) a pu reproduire la faille et en a fait une vidéo de démonstration qui semble toucher toutes les versions de Windows Phone 7 :

Heureusement, grâce à WinRumours, Microsoft a confirmé que le bug existe et travaille déjà sur un correctif... mais n'a donné aucune date de son déploiement.