Suite logique à l'abandon de Flash sur les mobiles Android, Adobe vient d'annoncer qu'il stoppait également tout développement sur la plateforme Linux après la sortie de la version 11.2 de son greffon. Néanmoins, l'entreprise continuera à assurer les mises à jour de sécurité sans que des nouvelles fonctionnalités y soit ajoutées.

Ainsi, l'utilisateur d'une distribution Linux aura donc deux choix :

  • Soit il utilise Gnash, le pendant libre de Flash Player, apportant un support beaucoup moins complet que le greffon officiel (compatibilité Flash 7 à 100%, v8 et v9 à 50%, ultérieur non)
  • Soit il utilise Google Chrome qui sera le seul navigateur à proposer les mises à jour de Flash Player ayant de nouvelles fonctionnalités grâce à son API Pepper permettant le développement de plug-in multiplateformes

Encore un coup de grâce à Flash ? Sûrement pas, ce ne sont pas les 1% de parts de marché perdus qui vont faire peur à Adobe...

Source : Infobidouille