Après l'habituelle attente des 6 mois de développement, voici que les développeurs de la société Canonical brillamment représentés par leur gourou Mark Shuttleworth annoncent que la 2ème version de l'année de la distribution linux Ubuntu vient d'être mise à disposition du public.

Cette nouvelle version joliment appelée "Oneiric Ocelot" débarque avec de gros changements notamment pour les utilisateurs de GNOME qui pourront enfin piloter leur distribution avec un Unity complètement revu et tournant sur GNOME 3. Naturellement, l'intégration de ce dernier permettra également aux réticent de l'interface maison d'installer le Shell de GNOME via la logithèque.

En parlant de la logithèque, elle aussi a été revue de fond en comble laissant une plus grande place à la communauté. Ainsi, il devient possible de noter des applications et de laisser des commentaires.

Revenons à Unity, le dash permettant l'accès au menu principal et aux application a légèrement changé. En effet, le bouton "Ubuntu" passe de la barre de menus au dock et propose de catégoriser applications, fichiers, musiques et vidéos grâce aux "lenses" (ou lentilles en français) permettant ainsi une recherche plus rapide de vos fichiers et programmes.


Unity à gauche, GNOME-Shell à droite

Ubuntu 11.10 intègre Firefox 7.0.1, Thunderbird 7.0.1, Gwibber 3.0, Déjà Dup (outil de sauvegarde en ligne sur le service cloud Ubuntu One), LightDM (qui remplace GDM en tant que gestionnaire de session). A noter que Synaptic ne fait plus partie des logiciels installés par défaut, mais il reste disponible à l'installation via la logithèque.

Sur Kubuntu, KDE SC se retrouve en version 4.7 et intègre Muon, une logithèque ressemblant assez à celle de GNOME mais qui intègre un gestionnaire de paquet. Xubuntu évolue légèrement et Lubuntu (basé sur LXDE) devient une édition officielle dans la gamme Ubuntu.

Dernière chose, le kernel se retrouve en version 3.0.3 et les développeurs annoncent avoir fait des efforts dans la gestion des logiciels 32bits sur les distributions 64bits d'Ubuntu. Ainsi il n'est plus nécessaire d'installer le paquet ia32-libs pour les faire fonctionner.

:dl: Télécharger Ubuntu 11.10 "Oneiric Ocelot"

:dl: Télécharger Kubuntu 11.10
:dl: Télécharger Xubuntu 11.10
:dl: Télécharger Lubuntu 11.10
:dl: Télécharger Edubuntu 11.10
:dl: Télécharger UbuntuStudio 11.10
:dl: Télécharger Mythbuntu 11.10

Source : PC INpact

C'est désormais un rituel encré dans le temps pour les utilisateurs de la distribution Linux la plus ouverte au public. En effet, Mark Shuttleworth, PDG de Canonical, vient d'annoncer sur son blog le nom de la mouture qui suivra Ubuntu 11.10 "Oneiric Ocelot" et qui devra remplir un seul cahier des charges... être stable ! C'est la condition sinéquanone pour être une LTS (Long Time Support).

La suite logique dans le nommage des différentes édition d'Ubuntu est d'avoir un nom d'animal (parfois rare) suivi d'un adjectif, les deux commençant par la même lettre de l'alphabet. Ubuntu 11.10 était à la lettre "O", il est donc normal qu'Ubuntu 12.04 LTS ait la lettre "P".

Et c'est ainsi que naît officiellement Ubuntu 12.04 LTS alias "Precise Pangolin" qui devrait sortir en version finale d'ici la fin Avril 2012.

Source : Le blog de Mark

Nouvelle étape de franchie dans le développement de la prochaine mouture de la distribution Linux Ubuntu baptisée "Oneiric Ocelot"  qui nous arrive ce soir sous forme d'une 1ère bêta.

Ainsi, l'équipe de développeurs de Canonical a annoncé avoir de gros progrès sur le support multi-architecture pour les ordinateurs 64 bits. Cela veut dire que vous pouvez installer des logiciels 32bits nativement en utilisant les mêmes paquets i386 disponible sur la version 32 bits d'Ubuntu. La migration n'est pas encore complète, mais il est prévu d'abandonner le support de la librairie ia32-libs pour la plupart des paquets une fois la version finale disponible.

En ce qui concerne les environnements de travail, Oneiric Bêta 1 offre GNOME 3.1.5 sur Ubuntu et KDE SC 4.7 pour Kubuntu le tout tournant ssur un Kernel Linux en version 3.0.0-9.15 basé sur une version 3.0.3 stable.

Naturellement, Ubuntu n'intègre pas par défaut le shell GNOME mais le shell maison alias Unity, lui aussi arrivant avec quelques nouveautés dont :

  • Un nouveau switcher Alt+Tab (grâce à Compiz).
  • "Places" (Raccourcis) a été renommé "Lenses" (Lentilles ?!?), et intègre désormais l'accès vers des sources multiple ainsi que des filtres améliorés.
  • Une nouvelle "lentille" Musique installée par défaut et liée à Banshee.
  • Une restructuration a été faite afin d'avoir de nouvelles fonctions.
  • De meilleures performances des panneaux et du lanceur, portés vers GTK 3 ainsi que des indicateurs basé sur GTK 3.
Quant à Unity 2D, une nouvelle version est également disponible et réduit le fossé avec son pendant 3D grâce à un partage de code.
Niveau logiciels, Thunderbird est l'application mail par défaut, le logiciel de backup Déja Dup permet de sauvegarder directement sur Ubuntu One, Gwibber s'offre un ravalement de façade (en GTK3) lui permettant de gagner en rapidité, LightDM s'habille avec un thème façon Unity et pour terminer Amarok arrive en version 2.4.3 sur Kubuntu.
A noter également que le Software Center est également disponible dans une nouvelle version codée en GTK3 avec une nouvelle interface.

Téléchargement :

Une dernière nouveauté se trouve au niveau des images ISO, les développeurs ont légèrement remanié les images DVD leur faisant perdre plus de 50% de leur poids (4.0 Go avant, 1.5 Go après). L'idée est simple : Au lieu d'offrir (presque) tous les paquets sur le DVD, en faire un super CD incluant toutes les langues et quelques logiciels supplémentaire.

La 2ème alpha vient de sortir pour la prochaine version 11.10 de la distribution Linux la plus populaire, Ubuntu alias Oneiric Ocelot. Pour rappel, de grand changements sont prévues coté GNOME. En effet, Ubuntu 11.10 devrait, pour la version finale, intégrer GNOME 3.2 mais sans gnome-shell car c'est l'interface maison de Canonical "Unity" qui a été choisie par défaut depuis Ubuntu 11.04 "Natty Narwhal".

Concrètement, le passage de GNOME 2.32 à GNOME 3 a tout chamboulé. Il faut recompiler l'intégralité des programmes en GTK3 pour avoir un système le plus stable possible. Et c'est d'ailleurs le cas pour cette alpha 2, une infime partie des logiciels sont toujours en GTK2 mais cela devrait bientôt plus être le cas.

Ainsi, comparé à l'alpha 1, les thèmes Ubuntu "Ambiance" et "Radiance" ont été porté sous GTK3 et donc utilisable sous l'alpha 2. De plus, les barres de défilement ont aussi eu le droit à une mise à jour car maintenant un petit ascenseur apparaît à la droite de cette dernière (ce sera mieux visible avec la vidéo plus bas).

D'autres nouveautés ont été ajoutées, comme LightDM qui fait office d'écran de connexion, Thunderbird 5.0 qui remplace officiellement Evolution et s'intègre même dans la barre de statut. Firefox 5.0 est de la partie (actuellement, il sera remplacé par Firefox 6.0 à la sortie car la 7.0 paraîtra lors de la phase RC de la distribution, mais une mise à jour sera proposée quelques jours plus tard...), sans oublier Gedit 3.1.1, Bashee 2.1.0, LibreOffice 3.3.2 (éventuellement la branche 3.4.x à la sortie) le tout fonctionnant avec un Kernel 3.0.0-rc5.

Lire la suite de

A maintenant un mois et demi de la sortie d'Ubuntu 11.04 alias Natty Narwhal, Mark Shuttleworth vient d'annoncer le nom de la future version Ubuntu qui sortira en Octobre 2011 et sur quels projets les développeurs tableront pour cette mouture.

Première chose, Ubuntu 11.10 se nommera donc "Oneiric Ocelot" (l'Ocelot onirique) et portera ses grandes lignes sur l'interface Unity qui sera étendue vers la 2D, car actuellement, la nouvelle interface "bureau" n'est active que si l'utilisateur installe les pilotes 3D. Dans l'autre cas, c'est le bureau Gnome classic qui démarrera avec une boite de dialogue informera l'interessé.

Pour cela, Mark Shuttleworth ira s'appuyer sur les bibliothèques Qt, plus faciles à manipuler afin de concevoir des interfaces esthétiques et fonctionnelles.

En ce qui concerne Ubuntu 12.04, elle sera une LTS (Long Time Support) comme tous les 2 ans et se concentrera encore un peu plus sur le Cloud Computing.