Tout s'est passé hier, lors d'une conférence "surprise" que Microsoft a dévoilé les premières tablettes "Windows 8/RT" tout simplement appelés "Surface". Elles ont pour avantage d'être déclinées avec des processeurs ARM pour le grand public et avec processeurs Intel pour le monde professionnel et on pour objectif de concurrencer directement les iPad d'Apple.

Là où la tablette de Microsoft se démarque de celle d'Apple c'est au niveau de sa béquille intégrée qui permet d'incliner verticalement la tablette mais aussi de la coque de protection. En effet, celle-ci intègre directement un clavier décliné en deux versions (et plusieurs couleurs...) : La Touch Cover et la Type Cover.

  • Touch Cover : coque/clavier de 3mm d'épaisseur façon tactile (sans relief)
  • Type Cover : clavier plus classique d'une épaisseur de 8mm avec de vraies touches physiques.

Caractéristiques :

  • OS : Windows 8 RT (grand public) / Windows 8 Pro (pour les pros...)
  • Écran Gorilla Glass de 10,6 pouces
  • Définition : environ 1366*768
  • CPU : NVIDIA ARM (grand public) / Intel (pour les pros...)
  • Caméra avant/arrière
  • Port : véritable USB 2.0
  • Wi-Fi : Wi-Fi n voir ac ?
  • Coque en magnésium
  • Épaisseur : 9,3 mm
  • Poids : 680 grammes environ

Microsoft en a longuement parlé, en a même laissé quelques petites miettes avec la Developer Preview, le successeur de Windows 7 a franchi une nouvelle étape aujourd'hui en passant au stade "Bêta" et est désormais disponible à tous au téléchargement.

Ce qui change dans Windows 8 Consumer Preview ?

Pas grand chose. Encore une fois, Windows 8 est une simple évolution de Windows 7, certes l'architecture interne de Windows 8 a changé, propose désormais une interface d'accueil reprenant l'interface "Metro" des Windows Phone ce qui, d'ailleurs, fait disparaître le menu démarrer de l'histoire de Windows.

L'explorateur de Windows change encore une fois d'interface et reprend le système de ruban introduit dans Office 2007 et généralisé plus récemment dans les applications Paint et WordPad de Windows 7.

Pour résumer, Windows 8 embarque une interface plus fait pour le tactile dont d'ailleurs une version spécifique pour les processeurs ARM est prévue d'ici la sortie en version finale.

Disponible en français, la Consumer Preview demande pour son installation des spécifications identique à son prédécesseur :
Lire la suite de

Nouvelle étape de franchie dans le développement de la prochaine mouture de la distribution Linux Ubuntu baptisée "Oneiric Ocelot"  qui nous arrive ce soir sous forme d'une 1ère bêta.

Ainsi, l'équipe de développeurs de Canonical a annoncé avoir de gros progrès sur le support multi-architecture pour les ordinateurs 64 bits. Cela veut dire que vous pouvez installer des logiciels 32bits nativement en utilisant les mêmes paquets i386 disponible sur la version 32 bits d'Ubuntu. La migration n'est pas encore complète, mais il est prévu d'abandonner le support de la librairie ia32-libs pour la plupart des paquets une fois la version finale disponible.

En ce qui concerne les environnements de travail, Oneiric Bêta 1 offre GNOME 3.1.5 sur Ubuntu et KDE SC 4.7 pour Kubuntu le tout tournant ssur un Kernel Linux en version 3.0.0-9.15 basé sur une version 3.0.3 stable.

Naturellement, Ubuntu n'intègre pas par défaut le shell GNOME mais le shell maison alias Unity, lui aussi arrivant avec quelques nouveautés dont :

  • Un nouveau switcher Alt+Tab (grâce à Compiz).
  • "Places" (Raccourcis) a été renommé "Lenses" (Lentilles ?!?), et intègre désormais l'accès vers des sources multiple ainsi que des filtres améliorés.
  • Une nouvelle "lentille" Musique installée par défaut et liée à Banshee.
  • Une restructuration a été faite afin d'avoir de nouvelles fonctions.
  • De meilleures performances des panneaux et du lanceur, portés vers GTK 3 ainsi que des indicateurs basé sur GTK 3.
Quant à Unity 2D, une nouvelle version est également disponible et réduit le fossé avec son pendant 3D grâce à un partage de code.
Niveau logiciels, Thunderbird est l'application mail par défaut, le logiciel de backup Déja Dup permet de sauvegarder directement sur Ubuntu One, Gwibber s'offre un ravalement de façade (en GTK3) lui permettant de gagner en rapidité, LightDM s'habille avec un thème façon Unity et pour terminer Amarok arrive en version 2.4.3 sur Kubuntu.
A noter également que le Software Center est également disponible dans une nouvelle version codée en GTK3 avec une nouvelle interface.

Téléchargement :

Une dernière nouveauté se trouve au niveau des images ISO, les développeurs ont légèrement remanié les images DVD leur faisant perdre plus de 50% de leur poids (4.0 Go avant, 1.5 Go après). L'idée est simple : Au lieu d'offrir (presque) tous les paquets sur le DVD, en faire un super CD incluant toutes les langues et quelques logiciels supplémentaire.

C'est effectivement ce que nous apprend Marie-Jo Foley l'une des journalistes spécialisée dans les produits Microsoft dans l'un de ses articles sur zdnet.com. Malgré un ralentissement dans la publication de nouveautés liée à Windows 8, elle indique que la firme de Redmond est en ébullition.

En effet, un rapport sur le développement du prochain système montre qu'il y a eu quelques changements notamment sur la feuille de route du projet.

Ainsi, la bêta de Windows 8 pourrait sortir en Septembre 2011 à la BUILD Conference, une conférence spécialisée pour les développeurs. Ce serait également dans cette conférence qu'Internet Explorer 10 pourrait y faire une apparition.

La Release Candidate pourrait quant à elle sortir au mois de Février/début Mars et la RTM pourrait être annoncée en grand pompe au MIX'12 mi-avril. A partir de là, la production entre en marche et la mise à disposition du public se ferait juste avant la rentrée 2012 (vers Août).

C'est avec ces dates que Microsoft pourrait honorer la 2ème sortie d'un Windows pendant l'été (sachant que la 1ère était Windows 98) et ainsi profiter de la rentrée 2012 qui permettra à bon nombre de consommateurs de renouveler le parc informatique (PC/Tablettes) avec un Windows 8 flambant neuf.

Naturellement, toutes les architectures profiteront de ces sorties, que ce soit le 32 ou 64bits ou encore les processeurs ARM.

Source: Neowin.net

Jusqu'à aujourd'hui, la gueguerre des futurs formats supportés pour la balise <video> du langage HTML 5 était composée de 2 codecs : le H.264 et le Ogg Theora. Mais aujourd'hui, Google a mis son grain de sable dans cette dispute et propose un nouveau challenger : WebM !

WebM est à Google ce que VP8 était à On2 Technologies avant que la société ne se fasse racheté par la grande firme californienne pour un montant de 106,5 millions de dollars. Naturellement, afin de concurrencer le H.264, Google a même pensé à rendre WebM libre (proche d'une licence BSD). Ainsi, une vidéo WebM a une extension .webm et comporte de la vidéo au format VP8 et de l'audio au format Ogg Vorbis le tout dans un conteneur Matroska.

Et le résultat ne s'est pas fait attendre, Mozilla et Opera ont déjà publié des versions spéciales intégrant WebM, Chromium (le pendant complètement libre de Google Chrome) en fait également parti et le meilleur est que même Microsoft a indiqué qu'Internet Explorer 9 supporterait WebM... mais uniquement si son codec est installé sur Windows.

Mais ce n'est pas tout, le format WebM est supporté par un bien plus grand nombre d'acteurs du web et des logiciels ! Parmi Mozilla, Opera et Google, ce sont également Adobe, nVidia, ARM, Brightcove, Broadcom, Skype, Texas Instruments, Viewcast, Qualcomm, Logitech, Oracle, AMD et plein d'autres qui l'ont choisi pour futur format de vidéo streaming.

Si à vous aussi cela vous intéresse, voici les liens de téléchargement des versions spéciale WebM des navigateurs internet (en attendant qu'il soit intégré par défaut) :

:dl: Télécharger Mozilla Firefox 3.7 alpha 4 "WebM'
:dl: Télécharger Opera 10.54 "WebM"
:dl: Télécharger Chromium "WebM" : Windows, Mac, Linux 32bits et Linux 64bits (disponible à partir de la build 47759 du 20 Mai)

Pour tester WebM avec YouTube, voici la marche à suivre :

  1. Télécharger et installer un navigateur supportant WebM
  2. Démarrer le navigateur fraîchement installé
  3. Se diriger sur www.youtube.com/html5 et adhérez au bêta-test
  4. Recherchez une vidéo par mot clé, par exemple : trailers
  5. Dans la barre d'adresse du navigateur, ajoutez &webm=1 à la fin de l'adresse. Par exemple : http://www.youtube.com/results?search_query=trailers&aq=f&webm=1.
  6. Pressez la touche Entrée
  7. La liste de vidéo apparait, vous n'avez plus qu'à cliquer sur l'une d'elles
  8. La vidéo se lira dans votre navigateur et affichera HTML5 WebM dans la barre d'outils du lecteur vidéo.