Mise à jour 11/06/13 : La version finale d'Opera Mail 1.0 est d'ores et déjà disponible avec le lien situé tout en bas de l'article !

Opera , la société éditrice du navigateur du même nom, a annoncé aujourd'hui la disponibilité de la première version bêta de son navigateur revu et corrigé. En effet, cette version bêta appelée "Opera Next" numérotée 15.0 contient une grosse nouveauté, le changement du moteur d'affichage des pages web. Il fallait dire que pour Opera (la société), le moteur Presto n'était pas très aimé des développeurs car à chaque refonte d'un site internet, Opera (le navigateur) était le seul à avoir des problèmes. (On a eu un exemple lors du lancement de Outlook.com chez Microsoft...)

Désormais, Opera (la société) tire un trait sur le passé, Opera 15.0 est désormais basé sur Blink, un fork de Webkit développé par Google, et utilisé dans les navigateurs Chrome/Chromium et Maxthon. Avec ce changement principal, fini les problèmes d'affichage. Cependant, il aura fallu faire un gros ménage dans le programme même : Opera Sync et Turbo retiré, le client Bittorent et IRC également... pour faire court, Opera Next 15.0 Bêta est pour l'instant juste un navigateur !

En ce qui concerne le client Mail qui était intégré, il a été également retiré... mais il est proposé en programme à part !

Opera Mail 1.0 RC :

Opera Mail est donc le nom du client mail anciennement intégré au navigateur mais, contrairement à Opera Next, il fonctionne encore sur le moteur Presto, ce qui permet au client de courrier électronique d'être aussi léger que ce qu'était anciennement le navigateur.

:dl: Télécharger Opera Next 15.0 (Bêta)

[MAJ] :dl: Télécharger Opera Mail 1.0

Nouvelle version pour la distribution openSUSE qui inaugure une nouvelle branche majeure avec cette mouture numérotée 12.1. En effet, il y a très peu de temps, les développeurs ont remis à plat de planning de développement de la distribution, distancés de 8 mois, il y aura à chaque fois 3 moutures dans une branche. La x.1 sortira toujours au mois de novembre et la x.2 en juillet et la x.3 en mars.

Le planning de sortie des prochaines version sera donc :

  • openSUSE 12.1 le 16 novembre 2011
  • openSUSE 12.2 en juillet 2012
  • openSUSE 12.3 en mars 2013
  • openSUSE 13.1 en novembre 2013
  • et ainsi de suite...

Revenons donc à notre version 12.1 qui nous arrive avec les nouveautés suivantes :

  • Noyau Linux 3.1
  • KDE 4.7
  • GNOME 3.2
  • Snapper
  • Apper
  • Navigateurs Firefox 7 et Chromium 16
  • ownCloud 2.0
  • Horde 4, le groupware incluant le célèbre Webmail en PHP (longtemps utilisé par Free)
  • systemd, pour le démarrage du système
  • GCC 4.6.2 et Go, le langage de programmation de Google
  • LibreOffice 3.4.3 et Calligra 2.4 bêta 3.

:site: Plus d'informations sur openSUSE 12.1

:dl: Télécharger openSUSE 12.1

source : LinuxFR.org

On se demandait début janvier si Internet Explorer 9 sortirait avant Google Chrome 9. Et bien non. Mais nous voilà en Mars ! IE9 n'est toujours pas sorti et Google continue ses sorties sur un rythme effréné. Et aujourd'hui signe donc l'arrivée de Chrome version 10 !

Cette version s'accompagne de changements plus ou moins importants, comme :

Google Chrome 10.0.648.127 :

  • Nouvelle version de V8 - Crankshaft - qui améliore grandement les performances javascript
  • Nouvelle page des Options s'ouvrant maintenant dans un onglet au lieu d'une boite de dialogue
  • Amélioration de la sécurité avec report et désactivation par défaut des plug-ins périmés
  • Adobe Flash sur Windows protégé dans une sandbox
  • Password sync faisant partie de Chrome Sync est désormais activé par défaut
  • Vidéos matériellement accélérées par le GPU (carte graphique)
  • WebApps en arrière-plan
  • webNavigation extension API

:dl: Télécharger Google Chrome 10.0.648.127 Stable : WindowsMacLinux

Et comme une nouveautée cache souvent une autre. Voici que la version de développement libre Chromium arbore une nouvelle icône. Bientôt de même pour Google Chrome ?

Ce 3 décembre sera le jour de la sortie d'une nouvelle version "majeure" de Google Chrome. En effet, dès aujourd'hui les internautes ayant choisi Google pour surfer sur la vague peuvent découvrir la 8ème version de leur navigateur qui intervient donc 6 semaines après la sortie de la version 7.0

Parmis les grandes nouveautés de la version 8.0, Google a directement intégré un lecteur de fichiers PDF dans son navigateur. Exit donc le recours à Adobe Reader pour visionner les fichiers portant l'extension crée par l'éditeur du logiciel. Plus tard viendra le tour de Flash Player qui lui sera intégré dans la version 10 du navigateur qui d'ailleurs vient de montrer ses premières builds sous sa forme totalement libre, Chromium.

Voici donc les principales corrections de cette version 8 :

  • [17655] Low Possible pop-up blocker bypass. Credit to Google Chrome Security Team (SkyLined).
  • [55745] Medium Cross-origin video theft with canvas. Credit to Nirankush Panchbhai and Microsoft Vulnerability Research (MSVR).
  • [56237] Low Browser crash with HTML5 databases. Credit to Google Chrome Security Team (Inferno).
  • [58319] Low Prevent excessive file dialogs, possibly leading to browser crash. Credit to Cezary Tomczak (gosu.pl).
  • [59554] High Use after free in history handling. Credit to Stefan Troger.
  • [Linux / Mac] [59817] Medium Make sure the “dangerous file types” list is uptodate with the Windows platforms. Credit to Billy Rios of the Google Security Team.
  • [61701] Low Browser crash with HTTP proxy authentication. Credit to Mohammed Bouhlel.
  • [61653] Medium Out-of-bounds read regression in WebM video support. Credit to Google Chrome Security Team (Chris Evans), based on earlier testcases from Mozilla and Microsoft (MSVR).
  • [62127] High Crash due to bad indexing with malformed video. Credit to miaubiz.
  • [62168] Medium Possible browser memory corruption via malicious privileged extension. Credit to kuzzcc.
  • [62401] High Use after free with SVG animations. Credit to Sławomir Błażek.
  • [63051] Medium Use after free in mouse dragging event handling. Credit to kuzzcc.
  • [63444] High Double free in XPath handling. Credit to Yang Dingning from NCNIPC, Graduate University of Chinese Academy of Sciences.

:dl: Télécharger Google Chrome 8.0.552.215 Stable : WindowsMacLinux

:dl: Télécharger une autre version de Google Chrome ou Chromium

1Il y a une requête que l'on voit souvent posée sur les moteurs de recherche sur Internet, c'est "comment tester/installer firefox 4/chrome 8 sous ubuntu ?". Il est vrai qu'Ubuntu dans sa dernière version Maverick Meerkat (ainsi que Lucid Lynx pour ceux qui aiment les LTS) propose Firefox 3.6.10/11 par défaut mais pas de trace de Google Chrome. Cependant, Maverick propose Chromium dans ses dépôts mais dans une version plus ancienne que la version stable actuelle (6.0.472 au lieu de la 7.0).

Mais il est tout à fait possible de tester les prochaines versions de ces navigateurs actuellement en version 4.0b8pre pour Firefox et 9.0.565 pour Chromium, et ce, de deux manières différentes... Les voici :
Lire la suite de

Après deux mois de développement, voici un nouveau test javascript des navigateurs internet les plus populaire. Ces tests purement informatif donnent des valeurs différentes par rapport à la rapidité de la machine sur lesquelles ils sont exécutés, mais les résultats gardent de toute façon le même ordre de grandeur... En l'occurrence, la machine de test est un Core2Quad Q8200, 4 Go de RAM avec une GeForce 9600 GS faisant tourner Windows 7 Edition Familiale Premium 64bits.

Alors en ce mois de Juillet 2010, quelques navigateurs ont changé de version par rapport au précédent test, Firefox 3.7a5pre passe à la version 4.0b2pre, Maxthon 3 arrive en RC2, et Opera développe la version 10.70.

Qui gagne alors ?

Lire la suite de

Jusqu'à aujourd'hui, la gueguerre des futurs formats supportés pour la balise <video> du langage HTML 5 était composée de 2 codecs : le H.264 et le Ogg Theora. Mais aujourd'hui, Google a mis son grain de sable dans cette dispute et propose un nouveau challenger : WebM !

WebM est à Google ce que VP8 était à On2 Technologies avant que la société ne se fasse racheté par la grande firme californienne pour un montant de 106,5 millions de dollars. Naturellement, afin de concurrencer le H.264, Google a même pensé à rendre WebM libre (proche d'une licence BSD). Ainsi, une vidéo WebM a une extension .webm et comporte de la vidéo au format VP8 et de l'audio au format Ogg Vorbis le tout dans un conteneur Matroska.

Et le résultat ne s'est pas fait attendre, Mozilla et Opera ont déjà publié des versions spéciales intégrant WebM, Chromium (le pendant complètement libre de Google Chrome) en fait également parti et le meilleur est que même Microsoft a indiqué qu'Internet Explorer 9 supporterait WebM... mais uniquement si son codec est installé sur Windows.

Mais ce n'est pas tout, le format WebM est supporté par un bien plus grand nombre d'acteurs du web et des logiciels ! Parmi Mozilla, Opera et Google, ce sont également Adobe, nVidia, ARM, Brightcove, Broadcom, Skype, Texas Instruments, Viewcast, Qualcomm, Logitech, Oracle, AMD et plein d'autres qui l'ont choisi pour futur format de vidéo streaming.

Si à vous aussi cela vous intéresse, voici les liens de téléchargement des versions spéciale WebM des navigateurs internet (en attendant qu'il soit intégré par défaut) :

:dl: Télécharger Mozilla Firefox 3.7 alpha 4 "WebM'
:dl: Télécharger Opera 10.54 "WebM"
:dl: Télécharger Chromium "WebM" : Windows, Mac, Linux 32bits et Linux 64bits (disponible à partir de la build 47759 du 20 Mai)

Pour tester WebM avec YouTube, voici la marche à suivre :

  1. Télécharger et installer un navigateur supportant WebM
  2. Démarrer le navigateur fraîchement installé
  3. Se diriger sur www.youtube.com/html5 et adhérez au bêta-test
  4. Recherchez une vidéo par mot clé, par exemple : trailers
  5. Dans la barre d'adresse du navigateur, ajoutez &webm=1 à la fin de l'adresse. Par exemple : http://www.youtube.com/results?search_query=trailers&aq=f&webm=1.
  6. Pressez la touche Entrée
  7. La liste de vidéo apparait, vous n'avez plus qu'à cliquer sur l'une d'elles
  8. La vidéo se lira dans votre navigateur et affichera HTML5 WebM dans la barre d'outils du lecteur vidéo.

Revoilà un nouveau test des performances javascript de nos navigateurs internet après 6 mois d'absence. Il faudra remarquer que le monde des navigateurs a beaucoup changé depuis le précédent test publié le 16 Décembre 2009, en effet, Opera 10.50 est apparu, ainsi que Firefox 3.6, mais surtout les derniers arrivés Chromium en arrive à sa 6ème version et Microsoft attaque tout le monde avec la 9ème version d'internet Explorer. Que du bon en perspective mais il reste une seule question, qui gagne la session de Mai 2010 ?

Réponse ici :

Lire la suite de

Comme prévu, voici la 2ème partie du test, même plateforme, autre système d'exploitation. Ainsi le 16 Décembre j'ai testé la rapidité d'exécution des tests Sunspider et Peacekeeper sous Windows. Hier, le 18 Décembre, j'ai dégainé mon Ubuntu Karmic Koala 9.10 64bits pour réaliser le même test avec les navigateurs Firefox, Chromium, Opera, Midori et Konqueror en 32 et 64bits pour les deux premiers, et uniquement 64bits (car uniquement installable dans cette version avec Ubuntu) pour les trois derniers.

Alors ? Quel est le navigateur le plus rapide en 32bits ? Et en 64bits ? Voici la réponse :

Sunspider :


Cliquez pour agrandir
  1. Chromium 2009.12.18 (build 34982) 32bits : 444.4 ms
  2. Chromium 2009.12.18 (build 34982) 64bits : 461.6 ms
  3. Midori 0.1.9 64bits : 489 ms
  4. Firefox 3.7a1pre (build 20091218) 64bits : 986.2 ms
  5. Firefox 3.7a1pre (build 20091218) 32bits : 1009.6 ms
  6. Firefox 3.6b6pre (build 20091218) 32bits : 1182.6 ms
  7. Firefox 3.5.7pre  (build 20091218) 32bits : 1384.2 ms
  8. Firefox 3.6b6pre (build 20091218) 64bits : 2108.9 ms
  9. Firefox 3.5.7pre (build 20091218) 64bits : 2519.4 ms
  10. Konqueror 4.3.2 64bits : 3118.6 ms
  11. Opera 10.20 alpha (build 4744) 64bits : 5707.8 ms

Ici, on ne peut que constater à nouveau (et comme sur Windows) la suprématie de Chromium. Que ce soit en 32 ou 64bits, le navigateur est parfaitement optimisé pour exécuter les script javascript à la même vitesse. Quant à Midori, il occupe la 3ème place, sans surprise car il utilise un moteur Webkit, il est donc à mettre dans le même panier que Chromium ou encore Maxthon sur Windows. Quant à Firefox, les versions 32 bits de la 3.5 et 3.6 sont 2 fois plus rapide que leur homologue 64bits, le changement intervient grâce à la version 3.7 où l'on peut voir que la version 64bits est la plus rapide. Les deux dernières places sont occupées par Konqueror et Opera, le moins qu'on puisse dire est qu'Opera est malchanceux tout comme sur Windows, mais bon, relativisons car une version 10.5 alpha devrait apparaitre le 21 ou 22 décembre. on en saura plus d'ici là.

PeaceKeeper :


Cliquez pour agrandir
  1. Chromium 2009.12.18 (build 34982) 64bits : 3992
  2. Chromium 2009.12.18 (build 34982) 32bits : 3738
  3. Firefox 3.7a1pre (build 20091218) 64bits : 2537
  4. Firefox 3.7a1pre (build 20091218) 32bits : 2445
  5. Firefox 3.6b6pre (build 20091218) 32bits : 2183
  6. Firefox 3.6b6pre (build 20091218) 64bits : 1802
  7. Firefox 3.5.7pre (build 20091218) 32bits : 1617
  8. Opera 10.20 alpha (build 4744) 64bits : 1533
  9. Konqueror 4.3.2 64bits : 1477
  10. Firefox 3.5.7pre (build 20091218) 64bits : 1447
  11. Midori 0.1.9 64 bits : 0, Test Echoué

A nouveau, Chromium montre sa puissance, la version 64bits en 1ère place se montre plus véloce à ce test que son jumeau en 32bits. De plus, Firefox 3.7 suit le gagnant en réalisant le même ordre. La version 3.6 reste plus optimisé en 32bits. Opera ne se retrouve pas dernier cette fois-ci, mais se retrouve dans un mouchoir de poche avec Konqueror et la version 64bits de Firefox 3.5.7pre qui traine Tracemonkey comme un boulet attaché à son pied. Pour terminer, Midori échoue lamentablement a la 2ème partie des tests (sur les 6) de PeaceKeeper. Dommage.

Conclusion :

Ici, il n'y a pas véritablement de guerre, certes, le gagnant (ici Chromium) et son challenger (Firefox 3.7) se cherchent, mais il reste un grand fossé à surmonter pour le deuxième afin de rattraper le navigateur de Google. Là où l'ont peut faire une remarque, c'est sur les différentes compilations d'un navigateur. En effet, pour Chromium, les deux versions gagnent dans chacun des tests, on pourra donc dire qu'ils sont équivalent. Par contre, pour firefox c'est assez différent, la version 3.7 a réellement été travaillée et optimisée pour son utilisation en 64bits et sera plus plaisante pour le linuxien moyen que ses précédentes versions.

Et revoilà un petit benchmark des navigateurs internet après 5 mois d'absence ! Que s'est-il passé dans le monde des logiciels qui vous font vivre l'expérience internet sous Windows ? Sont-ils rapides pour exploiter les sites "Web 2.0" ?

Pour cela, et comme d'habitude, deux outils de tests sont utilisés : Sunspider et PeaceKeeper. Quant aux navigateurs testés, la brochette habituelle : Internet Explorer, Firefox, Chromium, Safari, Opera et petite nouveauté, Maxthon 3.0 vu que le moteur utilisé par défaut n'est plus celui d'IE mais Webkit.

Les tests sont effectués au 1er démarrage du navigateur ayant une page blanche comme page de démarrage et tout ceci sur un Core 2 Quad Q8200 ayant 4 Go de RAM tournant sur Windows 7 Edition Familiale Premium 64bits.

Lire la suite de